Nos réseaux sociaux
Louis Montané (à droite) et Tugdual De Malleray (à gauche) aux côtés de leur 4L qui parcourra les 6 000 km de la course. Crédit Photo : Louis Montané ©

Autres sports

4L Trophy : Louis et Tugdual, étudiants en médecine à Lyon, vont partir à l’aventure

La 26e édition de la 4L Trophy se déroulera du 16 au 26 février 2023. Pour cette course de grande ampleur, qui débutera de Biarritz en France et qui s’achèvera à Marrakech au Maroc, 3 000 étudiants et 1 500 équipages seront de la partie. Parmi eux, Louis Montané et Tugdual De Malleray, étudiants en faculté de médecine à Lyon, sillonneront les dunes du désert. Lyon Sports Actu est allé à leur rencontre.

C’est l’histoire d’un pari complètement fou. « On était à une soirée en petit comité et on s’est dit qu’on se lançait le défi sans vraiment y réfléchir. Si on ne l’avait pas décidé de cette manière, on n’aurait sûrement rien fait », avoue Louis Montané en prenant du recul. Celui-ci est natif de Lyon tandis que Tugdual De Malleray est originaire de Bretagne. Les deux amis se sont rencontrés il y a quelques mois pendant leur étude à la faculté de médecine de Lyon grâce au hasard de leurs parcours. L’un avait redoublé son année de PACES pendant que l’autre faisait partie de la nouvelle réforme universitaire. C’est ainsi que leurs chemins se sont croisés, pour se retrouver dans la même classe, et que leurs routes vont continuer à se tracer au volant d’une 4L.

Dans moins de 5 mois, les deux aventuriers participeront à la 4L Trophy 2023, du jeudi 16 au dimanche 26 février 2023, et prendront la direction de Biarritz pour rejoindre Marrakech. Organisée par l’agence de voyage Desertours, cette course a pour objectif humanitaire de servir à l’association « Les Enfants du Désert » à destination des jeunes les plus démunis en Afrique.


Tugdual (à gauche) et Louis (à droite) partiront avec leurs blouses de médecins. Crédit Photo : Louis Montané ©


Un attrait pour la 4L dès l’enfance


S’ils se lancent dans une aventure réservée à 3 000 étudiants et 1 500 équipages, c’est parce que Louis Montané et Tugdual De Malleray ont baigné dans l’univers de l’automobile pendant leur enfance. « Depuis que je suis tout petit, la 4L est une voiture que j’adore. Cet événement est l’occasion de participer à course emblématique », indique le premier. « J’ai toujours eu des mobylettes et des vieilles bécanes dans le garage des parents à la maison. J’ai quelques notions en mécanique qui pourraient nous servir une fois sur place. Participer à cette course consacrée à la 4L me permettra de voir autre chose », déclare le second. Actuellement chez le mécanicien pour quelques modifications, leur véhicule a été acheté au mois de février. Les routes du désert marocain sont complètement différentes des départementales étroites de la région lyonnaise. C’est pourquoi les baroudeurs sont conscients de l’importance d’équiper leur bolide en conséquence. « Il faut qu’on rajoute une plaque sous le châssis pour que la voiture ne se retrouve pas ensablée et des ventilateurs pour éviter les surchauffes. On a une check-list de la part de l’organisation à respecter. »

Dans leurs bagages, les étudiants de 21 ans, pour Louis, et 19 ans, pour Tugdual, devront obligatoirement faire de la place pour emporter des fournitures scolaires ou des jouets qui seront redistribués aux enfants du continent africain. En plus d’une trousse de secours, primordial en cas de pépins physiques mais aussi et surtout pour faire le lien avec leur étude.


Les mains dans le cambouis, Louis Montané est en pleine opération du moteur de la 4L. Crédit Photo : Louis Montané ©


En quête de sponsors


Pour mener à bien leur projet, les futurs participants de la 4L Trophy ont besoin de fonds, et donc de sponsors. Bien qu’ils puissent compter sur la générosité de quelques premiers partenaires, ils le savent, il en faudra d’autres. « On possède à ce jour deux sponsors. Un menuisier basé à Chassagny (69) et du service d’urgences de Paray-le-Monial en Bourgogne (71). En plus d’être en pleine démarche de partenariat avec notre faculté de médecine (Université Claude Bernard de Lyon), on en recherche activement d’autres puisqu’il nous faudrait récolter au minimum 11 000 euros. Il faut savoir qu’on a dépensé de notre poche 2 000 euros chacun pour acheter la 4L après avoir cumulés plusieurs jobs étudiants en parallèle de notre deuxième année de médecine. On s’est logiquement retrouvé à zéro sur le compte bancaire du projet après cet achat. Maintenant, on a besoin de fonds pour enchaîner les étapes. Il y aura notamment l’inscription à payer qui s’élève à 3 990 euros, en plus d’une préinscription de 400 euros déjà réglée. Ou encore tout le matériel annexe pour le bon fonctionnement du véhicule. »

Déterminés dans l’ambition de parvenir à leur fin, les médecins de demain mettent toutes leurs chances de leur côté en passant par plusieurs méthodes pour réunir l’argent. « On avait ouvert en ligne une cagnotte éphémère KissKissBankBank en échange de lots. On proposait notamment d’inscrire sur la carrosserie de la 4L les noms et prénoms de toutes personnes qui nous aident dans notre projet en guise de remerciement. Sur cette plateforme, on visait la barre des 1 000 euros. On a réussi à récolter 1 512 euros grâce à nos proches et le bouche à oreille », se réjouissent-ils.


« C’est la première fois que je vais aller dans le désert et en Afrique »


A quelques mois du début de l’aventure, Louis Montané et Tugdual De Malleray n’ont qu’une hâte : démarrer la 4L et se rendre sur la ligne de départ à Biarritz. D’autant plus que pour le breton, il s’agira d’une double nouvelle expérience. « C’est la première fois que je vais dans le désert et en Afrique. Le fait d’être tous dans le même bateau pendant 10 jours sera mémorable. On a hâte d’y être tout en rentrant dans nos frais. Le but est de jouer le jeu du début avec l’acquisition du véhicule jusqu’à la fin avec l’arrivée au Maroc. On est partagé entre stress et excitation. » En ce qui concerne l’objectif principal de cette aventure humaine, celui-ci est simple à comprendre comme l’affirme Louis Montané. « Partager un moment inoubliable dans le désert avec beaucoup d’étudiants. Ça va être une ambiance riche avec des rencontres de personnes d’univers différents. On s’attend à une grande entraide entre tous les participants. C’est ce qui avait marqué les éditions précédentes. »


De son côté, Tugdual De Malleray ausculte le nombre de kilomètres de la 4L. Crédit Photo : Louis Montané ©


Pour suivre les aventures de Louis et Tugdual sur leur compte Instgram, cliquez sur ce lien.

Pour les aider dans leur projet, cliquez sur ce lien qui vous renverra vers leur cagnotte en ligne.

Pour les contacter : cdsables.4l@gmail.com


Avant de s’aventurer dans le sable du désert, la 4L profite d’une dernière virée dans l’herbe fraîche et verte de la campagne lyonnaise. Crédit Photo : Louis Montané ©

Natif de Lyon. Étudiant en troisième année à l'École du Journalisme de Nice. Diplômé du DUT Journalisme de Vichy. Passé dans les rédactions de Tonic Radio, But! Football Club, Planète Lyon, Lyon Capitale, Olympique-et-lyonnais, Euronews, Lyon Bondy Blog, Radio Scoop et OLTV. Passionné de sports.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres sports