Nos réseaux sociaux
Camera4

Basket

Et à la fin, c’est encore l’ASVEL qui craque

Après deux défaites face à l’Étoile Rouge de Belgrade et face au Zénith Saint-Pétersbourg, l’ASVEL devait à tout prix l’emporter à l’Alba Berlin, qui n’avait décroché qu’un seul succès en Euroleague cette saison. S’ils y ont longtemps cru, les Villeurbannais se sont encore inclinés à la suite d’une fin de match catastrophique.

Pourtant, la rencontre avait plutôt bien commencé. Portés une nouvelle fois par un très bon Moustapha Fall, les Villeurbannais menaient de deux points à la fin du premier quart temps. Malgré un retour des Berlinois au milieu du 2e quart, l’ASVEL réussissait à créer l’écart pour mener de 7 points après 20 minutes de jeu.

Au retour des vestiaires, l’Alba est bien plus présent défensivement et concrétise ses opportunités en attaque pour revenir à égalité (43-43). Après un temps mort pris par TJ Parker, les Villeurbannais semblent enfin réveillés et creusent de nouveau l’écart, pour mener de 10 points à la fin du 3e quart.

Malgré une avance de 13 points, l’ASVEL n’aura pas tenu

Alors que Richard Lomazs porte même l’avance de l’ASVEL à 13 unités avec huit minutes à jouer, les hommes de Parker craquent une nouvelle fois en fin de match. Incapables de conclure en attaque, et commettant plusieurs erreurs en défense, les pensionnaires de l’Astroballe sombrent malgré un 3 + 1 d’Allerik Freeman pour leur donner 4 points d’avance à 15 secondes de la fin du match. Alors que Giffey ramène les Allemands à 1 point grâce à un gros tir derrière l’arc, Antoine Diot ne réalise qu’un 1/2 sur la ligne des lancers francs. Avec 6 secondes à jouer, Berlin récupère le ballon et Peyton Siva s’occupe du reste : un trois points assassin pour mettre fin aux espoirs de l’ASVEL, 76-75 score finale.

Malgré 13 points d’avance à quelques minutes du buzzer final, les Villeurbannais auront une nouvelle fois craqué. Une fois de plus, dans une saison qui semble être placée sous le signe des mauvaises gestions de fin de rencontre. Si TJ Parker est évidemment à blâmer pour ces résultats, il n’est pas la seule raison qui explique les 8 défaites de l’ASVEL cette saison. De leur côté, peu nombreux sont les joueurs qui répondent aux attentes placées en eux. Dans ces conditions, il est compliqué d’aller décrocher des victoires, surtout à ce niveau de compétition.

Les Villeurbannais vont devoir se reprendre

Désormais, les Villeurbannais auront un peu plus d’une semaine pour préparer la réception du FC Barcelone. S’il faudra créer un exploit pour l’emporter face aux Blaugranas, l’ASVEL devra au moins montrer un meilleur visage, sous peine de réellement rentrer dans une crise que personne n’imaginait avant le début de la saison.

Belge de naissance, Lyonnais de coeur. Tombé amoureux de la capitale des Gaules lors d'un déplacement sur l'Open Parc en 2018, je me suis lancé dans l'aventure Lyon Sports Actu après avoir travaillé au sein de plusieurs grandes rédactions belges. Le point commun entre Samuel Umtiti et mon premier amour ? Ils m'ont brisé le coeur.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basket