Nos réseaux sociaux
© Lyon Sports Actu / Johan Paravy

Basket

AS Monaco – ASVEL : les Monégasques se sont vengés

En déplacement dans la principauté ce mardi, l’ASVEL s’est incliné d’un rien contre Monaco (84-82). Villeurbanne n’a pas réussi à s’imposer une nouvelle fois en terres monégasques, onze jours après une victoire in extremis en Euroligue.

L’ASVEL était tout proche de crucifier une nouvelle fois l’AS Monaco, qui a tenu sa revanche dans les ultimes secondes. En marge de la 13e journée de Pro A, l’effectif de TJ Parker a courbé l’échine face aux hommes de Zvezdan Mitrovic (84-82) au terme d’un match à rebondissements. Villeurbanne reste 3e au classement général (0,636 % de victoire) juste derrière l’adversaire du jour (0,8% de victoire) qui enchaîne un troisième succès toute compétition confondue.

La formation villeurbannaise n’aura pas le temps de souffler en vue du prochain match. Celle-ci se déplacera dans le Pays basques pour affronter le Saski-Baskonia pour le compte de la 14e journée d’Euroligue.


Villeurbanne a puiser dans ses ressources, en vain


Plus d’une semaine après s’être imposé au buzzer en Euroligue dans la salle Jean Médecin (84-85), l’ASVEL était attendu de pied ferme par un public monégasque encore convalescent. Pendant les deux premiers quart temps, Villeurbanne a livré une performance largement convenable. À l’image des centraux Youssoupha Fall (4,8 points inscrits) et James Gist (5,7 points marqués), les joueurs de TJ Parker se sont montrés disciplinés en se projetant rapidement dans les contre-attaques. La connexion entre Kóstas Antetokoúnmpo et Élie Okobo, une nouvelle fois brillant avec 18,5 points enregistrés, a causé beaucoup de problèmes aux Monégasques. C’est par ailleurs le club présidé par Tony Parker qui a remporté la première manche de cette rencontre (19-20 à l’issue du premier quart temps) donnant alors le ton. Mais les monégasques ne sont pas restés de marbre. Dès la fin du deuxième et troisième quart temps, le score a commencé à sourire au club de Monaco (46-41 et 68-61) pour définitivement sceller une victoire dans une fin de match irrespirable.



Élie Okobo était proche d’imiter William Howard


Pendant le dernier temps mort, le tableau d’affichage indiquait 84-82 pour l’AS Monaco. La copie conforme du score de vendredi dernier à ce stade de la rencontre avant que William Howard n’effectue un buzzer du milieu de terrain. Pendant les trois dernières secondes, et malgré une avance déjà favorable de deux points pour Monaco, Élie Okobo a tenté sa chance de la même manière que son coéquipier, un brin plus près du panier, sans succès. C’est après cette dernière action infructueuse que l’équipe de la principauté s’est offert une revanche pour le moins méritée. L’ASVEL a failli imposer sa supériorité à Monaco pour la deuxième fois en onze jours, ça n’était sans compter sur un adversaire en soif de rachat à domicile.


Natif de Lyon. Étudiant en troisième année à l'École du Journalisme de Nice. Diplômé du DUT Journalisme de Vichy. Passé dans les rédactions de Tonic Radio, But! Football Club, Planète Lyon, Lyon Capitale, Olympique-et-lyonnais, Euronews, Lyon Bondy Blog, Radio Scoop et OLTV. Je fais d'une pierre deux coups quant à mes passions : le journalisme et la ville de Lyon pour son histoire.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basket