Nos réseaux sociaux
© AS Saint-Priest

Foot

Mickael Charvet (AS Saint-Priest) : « Il va falloir être prêt à jouer six finales »

Après plus de quatre mois de coupure en raison de la crise sanitaire, le championnat de National 2 va enfin reprendre à partir du 13 mars prochain. Entretien avec le défenseur de l’AS Saint-Priest, Mickaël Charvet, qui s’est confié sur cette longue attente, mais aussi les ambitions du club san-priot cette saison.

Après des mois d’attente, vous allez enfin retrouver le chemin du championnat. J’imagine que c’est un soulagement…

Effectivement il était temps, vraiment. Je pense que ça aurait pu être plus rapide, mais mieux vaut tard que jamais. Aujourd’hui, on est tous contents de cette nouvelle. On a hâte de rependre. 

Comment vous avez vécu cette longue période de coupure ? Comment vous sentez-vous physiquement ?

C’était une période difficile pour tout le monde. Que ce soit pour le staff qui devait garder des joueurs concernés sans avoir la moindre vision sur l’issue du championnat et pour nous, les joueurs, car il a fallu s’entraîner sans aucun objectif pendant plusieurs mois. Mentalement, ça n’a pas été simple, mais aujourd’hui l’horizon s’éclaircit un peu plus. Sur un plan personnel, j’ai été embêté début janvier par une petite tendinite à l’insertion de l’ischio-jambier qui a duré deux semaines, mais aujourd’hui je suis de nouveau à 100% .

Que pensez-vous de la formule mise en place pour terminer la saison ?

Honnêtement est-ce qu’il y avait le choix de faire autre chose ? Je ne crois pas… Nous sommes déjà heureux de pouvoir rejouer. La formule, ce n’est qu’un détail. Nous avons six gros matchs à jouer, avec notamment de gros déplacements en vue. Il va falloir être prêt à jouer six finales. Tous les points seront importants pour terminer dans le haut du tableau, l’objectif étant de jouer les playoffs en fin de saison.


Comment le groupe a digéré la récente élimination en Coupe de France (défaite 5-1 à Rumilly Vallières au 8e tour) ?

L’élimination a fait mal à la tête. On s’est préparé pendant des mois pour jouer cette coupe et, au final, on est éliminé très tôt en faisant un non-match. Ce sont des choses qui arrivent et c’est malheureusement arrivé au mauvais moment. Mais on est des hommes, on n’a pas le temps de nous apitoyer sur notre sort. On s’est fait gifler une fois, vous pouvez compter sur nous pour ne pas que ça recommence. Le championnat arrive, il faut maintenant regarder devant et se servir de ce match pour ne plus reproduire ce genre de prestation.

Revenons au championnat, la dynamique était plutôt bonne avant la coupure…

Oui, on a eu de bons résultats, même si on peut toujours faire mieux. Saint-Priest est l’équipe qui compte le moins de défaite en championnat (1 seule défaite en 9 journées), donc on peut dire qu’on est costaud et difficile à jouer. C’est bien, mais ça ne suffit malheureusement pas pour être en haut du classement. Maintenant, c’est un mini-championnat qui va commencer. Il va falloir gagner des matchs pour avoir une fin de saison excitante et intéressante à jouer. À nous de faire le nécessaire pour être dans les huit premiers dans un premiers temps. Ensuite, on verra. L’objectif est simple : être dans le top 8 pour s’offrir une fin de saison passionnante.

Journaliste co-fondateur de lyonsportsactu.fr. J'étais du genre à utiliser mes cahiers pour noter tous les résultats des matchs, plutôt que d'apprendre mes leçons. Ma citation favorite ? "Y'avait peno sur Nilmar". Clubs précédents : Tonic Radio (2012-2019), Radio Scoop (2019-2020).

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Foot