Maxence Caqueret s’exprime sur la situation difficile à l’OL

La saison est particulièrement éprouvante pour les joueurs de l’Olympique Lyonnais, un constat dressé par Laurent Blanc lors d’une conférence de presse ce mercredi. Entre l’irrégularité de l’équipe, la passation de pouvoir au club et l’ambiance tendue avec une partie des supporters, il y a de quoi donner envie de vite entendre le coup de sifflet final de cet exercice. Maxence Caqueret, jeune milieu de terrain prometteur, n’a pas hésité à pointer du doigt certains de ses coéquipiers, mettant en lumière leurs insuffisances et la nécessité de progresser collectivement.

Un effectif lyonnais perfectible malgré le vent favorable

Si les résultats récents ont permis à l’OL de redresser la barre en championnat et de garder l’espoir d’accrocher une qualification européenne, il ne faut pas minimiser les difficultés rencontrées par le groupe depuis le début de la saison. Plusieurs finissent leur contrat prochainement et ont déjà commencé à se projeter vers d’autres horizons, comme Depay ou Aouar. D’autres, plus jeunes, peinent à s’imposer alors qu’on attendait beaucoup d’eux cette année.

  • Des performances inégales en attaque, avec des joueurs loin de leur niveau habituel comme Moussa Dembélé ou Tino Kadewere
  • Une défense perméable et gênée par les blessures de ses cadres, Jason Denayer en tête
  • Des milieux qui tardent à trouver leur place dans le dispositif de Blanc, à l’image du vétéran Thiago Mendes ou encore du petit prodige Rayan Cherki

Finalement, seul Caqueret offre une véritable satisfaction au staff et aux supporters lyonnais, lui qui enchaîne les bonnes performances depuis plusieurs semaines.

L’appel à la prise de responsabilités individuelles et collectives

Pour Maxence Caqueret, la vérité est simple : l’équipe ne travaille pas assez bien ensemble pour être performante sur la durée. Il déplore notamment un manque d’implication de certains joueurs lors des séances d’entraînement et des matchs. « On doit tous se remettre en question », affirme le jeune milieu de terrain, conscient que ce n’est qu’en travaillant sérieusement que l’on peut espérer redresser la barre. Il cite en exemple certaines équipes concurrentes de Ligue 1, comme le RC Lens ou Montpellier, où malgré des effectifs moins clinquants, l’unité et la solidarité permettent de réaliser de belles choses.

La nécessité d’un électrochoc pour finir la saison en beauté

Alors que l’OL traverse une période difficile, tant sportivement qu’institutionnellement, le message de Caqueret tombe à pic. Son discours pourrait servir d’exemple à ses coéquipiers et inciter chacun à se dépasser pour finir la saison en beauté. Au programme des prochaines semaines, plusieurs défis à relever pour les Gones :

  • Des rencontres de championnat cruciales pour accrocher une qualification européenne
  • La finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain, où un exploit est attendu malgré l’ogre parisien sur la route<\li>
  • Une intersaison agitée avec le renouvellement probable d’une partie conséquente de l’effectif

Avec le soutien de cadres investis et l’émergence de jeunes talents comme Maxence Caqueret, les supporters lyonnais peuvent encore rêver d’un avenir meilleur.

Catégories : Foot

Johan Paravy

Johan Paravy

Journaliste co-fondateur de lyonsportsactu.fr. J'étais du genre à utiliser mes cahiers pour noter tous les résultats des matchs, plutôt que d'apprendre mes leçons. Ma citation favorite ? "Y'avait peno sur Nilmar". Clubs précédents : Tonic Radio (2012-2019), Radio Scoop (2019-2020).