La défaite de l’OL face au Paris Saint-Germain met en lumière les tensions entre les dirigeants du club rhodanien

Dimanche soir, après la déroute de l’Olympique Lyonnais face au PSG (0-5), Santiago Cucci, le nouveau président exécutif du club rhodanien, a fait un passage en zone mixte. Durant cet exercice médiatique, il n’a pas manqué d’évoquer la situation difficile dans laquelle se trouve actuellement l’OL, et d’adresser un tacle à son prédécesseur, Jean-Michel Aulas.

Conflit ouvert entre Cucci et Aulas

Santiago Cucci n’a pas apprécié les propos de Jean-Michel Aulas dimanche matin dans l’émission Téléfoot. L’ancien président de l’OL avait critiqué la gestion du club sous la nouvelle direction et s’était plaint des mauvais résultats obtenus. En réponse, Santiago Cucci a demandé plus de respect, rappelant les nombreuses victoires obtenues par l’Olympique Lyonnais lorsqu’il était aux commandes.

  • 76 titres remportés par l’OL avec Jean-Michel Aulas
  • Jean-Michel Aulas détient encore 9% du capital du groupe OLG et souhaite aider le club
  • L’entretien accordé à L’Équipe qui a attisé le conflit entre les deux hommes

En outre, le nouveau patron de l’Olympique Lyonnais a affirmé qu’il était prêt à travailler avec Jean-Michel Aulas, qui représente encore 9% du capital du groupe OLG et est donc le deuxième actionnaire majoritaire. Toutefois, Santiago Cucci attend de son prédécesseur un peu plus d’humilité et de soutien pour redresser la barre.

Situation sportive compliquée pour l’Olympique Lyonnais

Même si les dissensions entre Santiago Cucci et Jean-Michel Aulas font couler beaucoup d’encre, il ne faut pas oublier que la situation sportive de l’OL reste préoccupante. Le club lyonnais, entraîné par Peter Bosz, peine à trouver ses marques en Championnat de France, où il occupe actuellement la 10e place au classement avec 17 points en 12 journées.

  • L’Olympique Lyonnais pointe à la 10e place de la Ligue 1
  • Peter Bosz, le nouvel entraîneur du club, doit composer avec un effectif remodelé
  • Des résultats en dents de scie qui renforcent les tensions en interne

Si le parcours en Ligue des Champions est plutôt positif jusqu’à présent (4 matches, 3 victoires, 12 points), c’est surtout en championnat que les Gones sont attendus au tournant. Les recrues estivales peinent à s’intégrer tandis que certains anciens, tels Memphis Depay ou Houssem Aouar, affichent des performances en demi-teinte.

Les prochaines échéances seront cruciales pour le club

Avec un déplacement à Lens lors de la prochaine journée de Ligue 1 et une réception du Manchester City FC en Champions League, les prochains matches seront déterminants pour l’Olympique Lyonnais. Une victoire face au PSG aurait permis d’apaiser les tensions entre Santiago Cucci et Jean-Michel Aulas, mais il faudra désormais attendre les prochains résultats pour savoir si cette pique a été bienvenue ou non.

  • L’OL doit se ressaisir rapidement sous peine de voir ses objectifs s’éloigner encore davantage
  • Des performances solides en compétition européenne pourront compenser les ratés en championnat
  • La pression médiatique s’accroît autour du club et alimente les rumeurs de tension interne

Pour conclure, si les deux hommes parviennent à surmonter leurs divergences et travailler ensemble avec succès, ce conflit ne sera peut-être qu’un épisode mineur dans l’histoire des Gones. En revanche, si les mauvais résultats perdurent et que l’ambiance n’évolue pas, la polémique déjà lancée entre Santiago Cucci et Jean-Michel Aulas prendra sans doute de l’ampleur, fragilisant un peu plus le club rhodanien.

Catégories : Foot

Johan Paravy

Johan Paravy

Journaliste co-fondateur de lyonsportsactu.fr. J'étais du genre à utiliser mes cahiers pour noter tous les résultats des matchs, plutôt que d'apprendre mes leçons. Ma citation favorite ? "Y'avait peno sur Nilmar". Clubs précédents : Tonic Radio (2012-2019), Radio Scoop (2019-2020).